AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Southern beauty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar
Juliette


Co'N'Admin


Dragon
Localisation : Lille

MessageSujet: Southern beauty   Lun 6 Juil - 23:35

Emily Procter: Remembering Her Roots
By Allison Puccetti Adams


Best known for her role on CSI: Miami, Emily Procter stays grounded in the
fast-paced world of Hollywood thanks to her Southern upbringing.

As a Southern woman who regularly watches CSI: Miami, I always feel right
at home when Detective Calleigh Duquesne walks into the room and
reveals her Southern drawl. Played by Emily Procter, this character has
given sophistication and style to the sometimes-stereotypical image of
a Southern woman as uneducated with no aspirations. So I was thrilled
to sit down for a chat with this actress known as a mover and shaker
both onscreen and off.

Procter tells me that when she first moved to L.A., she wasn’t sure what to do with her Carolina-born Southern accent. The recommendation from those in the business was consistently, “Hide it!” But she found that unacceptable. “It is hard for others to understand how complex and complicated it is. Our
Southern language is so often misinterpreted,” she says.

When auditioning for the part of Ainsley Hayes on The West Wing, Procter
read the script and discovered that, in her opinion, Ainsley was
perfectly Southern. at the end of the interview, when Aaron Sorkin, the
producer, told her that the part was written around a character from
Montana, Procter immediately told him, “No, she is definitely
Southern!” And the role was hers. “Be true to yourself, always,”
Procter says when I ask her what advice she would have for aspiring
actors. “I wasted a lot of years not doing so.” One way that
Procter stays grounded is through her philanthropic work, something she
inherited a love for from the women in her family. “When I was growing
up, my mother was always volunteering,” she explains. “Even when we
were young, we would go with her to help serve others. My aunt also
used to be a volunteer at an AIDS hospice. She and my grandmother were
huge influences in my life.”

One such charitable organization that Procter supports is the Cure Autism Now Foundation. Recently, she even competed on Celebrity Poker Showdown in order to help raise funds for the cause. And she has a special soft spot for
animals and for those who can’t help themselves. Procter supports the
Purina Pro Plan “Rally to Rescue” for abused dogs and is also a
spokesperson for the American Humane Association, an organization that
works to protect children and animals from abuse. In her efforts to
raise awareness for such charities as the Elizabeth Glaser Pediatrics
AIDS Foundation, she has even been known to rely on her sportier side
by joining in for a triathlon. Such athleticism may be what attracted
Nike to make her an ambassador for Nike Marathon.

Whatever it is that Procter is involved in, one thing is for sure—she fully
embraces life and doesn’t let any opportunities pass her by. She has
even started her own rock band because, as Procter puts it, “At almost
40, it is fun to rediscover the things you once started to do. When you
turn 40, it does something to you. I was terrified [of starting this
band], but I thought, if you have an inkling of something you want to
do and you don’t do it, that is harder to live with. We really started
this band almost as a joke, playing ‘80s cover music, but everyone
loved it.”

Music currently is a motivation for a number of other things in Procter’s life. She has recently gotten back into dancing—for fun. As the former dance major at East Carolina University explains, “I used to love to dance, and then it got where I didn’t have time for it. But now I am making time for a hip-hop dance class. I am not too good at it, but it is so much fun. And it helps me to get in
shape both mentally and physically!”

While Procter admits she doesn’t diet, she has made healthy eating and fitness a part of her lifestyle. “As I have gotten older, I have simply cut out snacking,”
she explains. “I try to eat three meals a day and try really hard to
eat natural food, without preservatives. I think it is difficult for
our bodies to digest some of the things in certain foods. One of the
best things I have started doing is having my salad after my meal with
a warm cup of ginger tea. It is great for helping the digestive
process.” With so many commitments and a very busy schedule, it’s
a wonder that Procter ever has a chance to get away from it all. But
she does make sure to find some regular down time to keep herself
refreshed and rejuvenated. “I just love the home that I am in right
now,” she says. “I have created a library there with two separate
rooms. There is a sofa and chairs off of my bedroom, as well as a
balcony. It is such a nice spot to read and relax. It is my escape.”


So how has this Southern transplant managed to stay connected
to her roots? Procter is incredibly comfortable in her own skin. Her
parents and grandparents are the ones she attributes that confidence
to. And she also has the same friends she knew in high school and
college.

“During the writers’ strike, all of my friends came out to see me,” says Procter. “There is just something about the way people from the South look out for each other. I have enjoyed L.A., but the South is where my heart is. Even when I am out here and run into Southerners on the street, they are so friendly and less serious. And I love that in the South, there is still that ‘be nice or leave’
mentality. It is great that they still demand manners.”

But there are times when Procter’s Southern politeness doesn’t go over
quite as well. “At work I still say ‘please’ and ‘thank you’ to the
criminal characters while filming on set,” she laughs. “They’ll tell
me, ‘Emily, we’ll have to do that one over. You can’t say “please” to a
criminal.’”

With Procter’s Southern charm and proper manners, it is hard to imagine how she initially prepared for her role as a hard-nosed investigator on CSI: Miami. “I actually trained with the Sheriff’s Department,” she says. “I had a very innocent view of crime before doing the show. Now it is all about not putting yourself in a position to be vulnerable. It has also made me more aware of the
growing gap of poverty in this country. There are a lot of people with
very little. And there is a much bigger drug situation out there than I
realized.” In contrast to the tough role she plays on TV, Procter
admits that she has a very “girly” side. Every Christmas, she throws a
party that is all about pampering. She wraps up all of the promotional
items she gets for free and invites her best girlfriends. They each
bring a favorite product that they have found to be “fabulous.” Each
person gets a wad of Monopoly money to play in a game of White
Elephant. “It is such a blast and something we all look forward to
throughout the year,” Procter says.

And she has a love of jewelry. “I especially like Charriol jewelry,” Procter says. “I told them I would promote it if they would just pay me with charity dollars.
One of the charities we have supported with the money is The Waiting
Child in Cleveland, Ohio. It is an orphanage and child-placement
organization for special needs children. These children might be
extremely intelligent and need a special environment, or it could be a
family of sisters or brothers that wish to remain together, or it may
even be a child with special physical needs.”

I have often heard that we can determine what is in our soul by where we spend our money and our time. As we finish up our conversation, it is clear to me that Emily Procter has a huge heart and gives it all away, both through
her actions and her contributions. Her love for life, as well as for
everything Southern, seems to stem from her own advice that she lives
out every day: “Be true to yourself, always.” [Sb]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliette


Co'N'Admin


Dragon
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Southern beauty   Mer 15 Juil - 15:32

Connue pour son rôle dans Les experts Miami, Emily Procter reste calme dans le tumulte du monde Hollywoodien surement grâce à ses origines du sud.

En temps que fille du sud qui regarde régulièrement Les experts Miami je me sens comme chez moi quand la détective Calleigh Duquesne entre la pièce et nous révèle son accent du sud. Interprétée par Emily Procter, ce personnage à su donner de la sophistication et du charme à l’image que les gens se font des filles du sud qui sont parfois vues comme des filles mal éduquées et sans ambition.

J’étais donc très impatiente à l’idée de m’asseoir avec cette femme connue pour son énergie à l’écran comme dans la vie.

Emily m’a révélée que lorsqu’elle est venue pour la première fois à Los Angeles elle ne savait pas ce qu’elle allait faire de son accent.
Les gens du métier lui répétaient sans cesse qu’il fallait absolument qu’elle
« le fasse disparaître » mais elle trouvait ça inacceptable « C’est difficile pour les gens de comprendre que c’est très difficile de le perdre. Notre façon de parler est tellement souvent mal interprétée » dit-elle.

Alors qu’elle lisait le script pour interpréter le rôle d’Ainsley dans West Wing, Emily s’est rendue compte que ce rôle était en fait fait pour une fille du sud selon elle. A la fin de l’entretient quand Sorkin,le producteur lui a dit que ce rôle était fait pour une fille du Montana, Emily lui a tout de suite répondu « Non ! Ce rôle est vraiment fait pour une fille du sud ! » Et il était fait pour elle. Mais « Toujours croire en soi même » est la devise qu’Emily a souhaitée me dit lorsque je lui ai demandée ce qu’elle avait envie de dire aux jeunes qui veulent devenir
acteur. « J’ai perdu trop de temps en ne croyant pas en moi-même ».

Un point qu’Emily n’aborde pas souvent est son travail philanthropique, quelque chose qu’elle a surement hérité de sa famille « Quand je grandissais, ma mère a toujours fait du bénévolat » explique t’elle « même quand nous étions petits, nous l’accompagnons toujours pour servir les autres, mon souhait à donc été d’être bénévole auprès des hôpitaux, ma mère et ma grand-mère ont eu une énorme influence sur ma vie ».

L’une des associations qu’Emily soutient est une association qui a pour souhait de guérir les patients atteints d’autisme. Récemment elle a participé à un tournoi de Poker pour récolter des fonds pour cette association.
Elle a aussi tournée une petite publicité pour les animaux et pour ceux qui ne
peuvent pas prendre soin d’eux même. Emily apporte son soutient à l’association
Purina et a participé à un marathon pour les chiens battus et est aussi la
porte parole de l’American Humane association qui a pour but de protéger les
enfants et les animaux maltraités. Dans son désir de faire connaître aux gens
certaines associations comme la fondation d’Elizabeth Glaser « «Pediatrics AIDS Foundation » elle a participée à un triathlon. Son côté athlétique est peut être ce qui a poussé Nike à lui demander d’être ambassadrice de leur marathon.

Peu importe ce dans quoi s’engage Emily, une chose est sure : elle croque la vie à pleine dents et ne manque aucune opportunité. Elle a d’ailleurs formée son propre groupe de musique, comme elle le dit « A presque 40
ans, c’est marrant de redécouvrir des choses que vous avez fait par le passé,
ça fait quelque chose. J’étais terrifiée à l’idée de crée ce groupe, mais si
vous ne faites pas les choses, c’est encore plus dur à vivre que si vous
l’aviez fait. Nous avons vraiment commencé ça pour nous amuser en chantant des chansons des années 80 mais les gens aiment ce que nous faisons ».

La musique est un moteur dans pas mal de choses de la vie d’Emily. Elle s’est récemment remise à la danse, pour s’amuser. Comme la diplômée de l’école de danse de Caroline de l’Est nous expliques « J’ai toujours adoré danser mais je n’en avais plus le temps.Mais maintenant je prends le temps de faire un cours de Hip Hop. Je ne suis pas très bonne mais c’est tellement drôle. Et puis ça m’aide à être en forme aussi bien mentalement que physiquement ».

Bien qu’Emily reconnaisse qu’elle ne fasse pas régime, elle trouve important de mander sain et équilibré « En vieillissant, j’ai tout simplement banni la junk food » explique t’elle. « J’essaye de faire trois repas par jours et j’essaye ardument de mander de la nourriture végétale sans conservateurs. Je pense que c’est difficile pour notre corps de digérer certains ingrédients contenus dans la nourriture. Une des bonnes habitudes que j’ai commencée à prendre est de manger de la salade après chacun de mes repas accompagnée de thé noir », c’est génial pour aider la digestion ». Avec tant de responsabilités et un emploi du temps aussi chargé, c’st un miracle qu’Emily arrive à respecter ces règles mais elle trouve toujours du temps pour se ressourcer « J’adore la maison dans
laquelle je vis actuellement » dit elle « J’ai crée un bureau là, avec deux chambres séparées. Il y a un sofa et des chaises dans ma chambre et un balcon, c’est tellement bien de pouvoir lire et se relaxer. C’est ma façon de m’évader. »

Alors comment cette fille du sud a-t-elle fait pour rester attachée à ses racines ? Emily est incroyablement bien dans son monde. Sa mère et sa grand-mère sont les seules personnes avec qui elle partage ses secrets. Elle a également gardée les mêmes amis que lorsqu’elle était à la fac ou au lycée.

« Pendant la grève des scénaristes, tous mes amis sont venus me voir » dit elle « Il y a quelque chose qui émane des gens du sud par rapport aux autres, j’adore L A mais mon cœur se trouve dans le sud. Même ici quand je me promène dans la rue et que je vois des gens du sud, ils sont tellement amicaux et se prennent beaucoup moins au sérieux. Et c’est ça que j’aime dans le sud, il y a cette mentalité « Soit sympa ou vas t’en ». C’est tellement génial qu’ils aient gardés ce savoir vivre.»

Mais il y a des moments où la politesse d’Emily Procter n’est pas tout à fait adaptée au contexte « Au travail je dis toujours Merci et S’il vous plait aux criminels » rit-elle « On me dit toujours, Emily on va devoir la refaire ! Tu ne peux pas dire S’il vous plait à un criminel ! »

Au vu de l’élégance et de la gentillesse d’Emily Procter il est difficile de s’imaginer la façon dont elle s’est préparée pour son rôle de fine experte dans Les experts Miami « je me suis en fait entrainée avec l’équipe du sheriff » dit elle « J’avais une vision très innocente des crimes avant de faire la série. Maintenant il s’agit de tout faire pour ne pas vous rendre vulnérable. Ca m’a fait aussi me rendre compte de la montée de la pauvreté de ce pays. Il y a beaucoup de gens qui doivent vivre avec presque rien. Et il y a encore plus
de gens drogués que ce que je ne m’étais imaginée ». Ca contraste avec le
rôle très intense qu’elle incarne à la télévision. Emily reconnaît qu’elle a un
côté très girly. Chaque année à Noël, elle organise une fête sur le thème du
cocooning. Elle rassemble tous les objets promotionnels qu’elle a eus
gratuitement et n’invite seulement que ses meilleures amies. Elles ramènent
toutes un objet qu’elles ont trouvés fabuleux. Chaque personne a un paquet de
billet de Monopoly qui leur sert à jouer à un jeu d’éléphant blanc. »C’est
comme un évènement que nous attendons toutes pendant toute l’année » dit
elle.

Et elle adore les bijoux « J’ai un faible pour les bijoux de la marque Charriol » dit elle « je leur ai dit que je voulais bien faire de la publicité pour leur marque si ils reversaient l’argent à des associations. L’une des associations que nous avons soutenues est l’association The Waiting Childs in Cleveland, Ohio.
C’est un orphelinat et un centre de placement pour ls enfants qui en ont besoin.
C’est enfants seront très intelligents mais ont besoin d’un environnement particulier, ou ça peut être des frères et des sœurs qui souhaitent rester ensemble ou ça peut même être un enfant qui a besoin de soins physiques particuliers. »

Un jour on m’a appris qu’on pouvait dire ce que quelqu’un a dans
son âme en regardant la façon dont il dépense son argent. Alors que l’entretient
touche à sa fin, il est clair pour moi qu’Emily Procter est une femme très généreuse qui se donne à fond aussi bien dans ses actions que dans ses dons. L’amour qu’elle porte à la vie ainsi qu’à tout ce qui se rapporte au sud semble coller parfaitement à sa ligne de vie qu’elle se répète tous les jours « Sois honnête avec toi-même, toujours. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Southern beauty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lovely Emily :: • Le Coin Presse • :: • Presse américaine -